Endocrinologie, Métabolisme et Nutrition : le site des Journées de la Pitié-Salpêtrière

 
 
 
 
 

Actualités dans l'HTA

Xavier Girerd

Actualités dans l'HTA


4 points ont été retenus pour l’actualité dans la prise en charge de l’hypertension artérielle en 2011 :

1 - Tout d’abord une considération épidémiologique encourageante : la publication dans le Lancet en 2011 de la nette amélioration en Europe du contrôle tensionnel entre 1980 et 2010. Cette amélioration est sensible en France mais semble cependant stagner depuis 2-3 ans.

2 - Seule recommandation française cette année pour la prise en charge de l’HTA : celle portant sur le diagnostic et le suivi de l’hypertension artérielle. Les deux points les plus importants sont :
  • Pour poser le diagnostic d’HTA, un contrôle tensionnel est nécessaire en dehors du cabinet médical soit par un holter tensionnel, soit par l’automesure tensionnelle (sauf dans le cas particulier de l’HTA sévère)
  • Pour le suivi, la mesure ambulatoire de la tension artérielle doit également être préférée notamment si la tension artérielle n’est pas contrôlée en consultation.


3 - Environ 5 hypertendus sur 10 traités ont une tension artérielle à l’objectif. Le problème principal reste l’inertie thérapeutique. Les combinaisons fixes sont préconisées par les différentes sociétés savantes. Les 3 principales classes thérapeutiques actuelles pour le traitement de l’HTA sont les bloqueurs du système rénine angiotensine, les inhibiteurs calciques et les diurétiques thiazidiques. L’HTA résistante doit toujours faire se poser la question d’une éventuelle hypertension artérielle secondaire. En cas d’échec d’une trithérapie, l’ajout de spironolactone 25 permet souvent un meilleur contrôle tensionnel.


4 - Un nouvel outil thérapeutique : la dénervation rénale par voie endovasculaire qui consiste à détruire par la chaleur et par voie endovasculaire les nerfs sympathiques qui entourent l’artère rénale. Les études cliniques montrent une efficacité tensionnelle importante. Cette technique doit être réservée aux HTA essentielle non contrôlées sous quadrithérapie ou plus, confirmées au holter tensionnel. L’anatomie rénale doit être compatible et la fonction rénale doit être normale. Seuls quelques centres spécialisés dans la prise en charge de l’hypertension artérielle sont équipés pour la réaliser.



 
Dernière modification : 25/01/2012